Rechercher

La Conscience Corporelle

Dernière mise à jour : nov. 1

De quoi parle t-on exactement ? Est-ce important ?

Mais pourquoi développer sa conscience corporelle ?



Dans notre société occidentale, nous considérons individuellement le corps, l'esprit et l'environnement, en les étiquetant respectivement de réalité physiologique, réalité psychologique et réalité extérieure.


Or, aujourd'hui nous pouvons constater que les trois "parties" sont intrinsèquement liées et que Descartes se trompait, comme d'autres philosophes d'ailleurs.


Prendre et avoir conscience de son corps est une donnée essentielle dans notre rapport à soi et au monde. Elle nous permet de nous sentir "vivant" et participe à instaurer un équilibre entre les trois dimensions citées ci-dessus.

Car le corps est bien le siège des sensations.


Avant d'arriver à la conscience, chaque évènement est d'abord "senti", vécu dans et par le corps.


Le corps, cette subtile mécanique.

Qu'est-ce que la conscience corporelle ?


La conscience corporelle nous renseigne en permanence sur l'état physiologique de notre corps mais aussi sur notre état émotionnel et nos fonctions cognitives.


Il faut noter que la conscience du corps suit deux processus : l'expérience corporelle et la prise de conscience de cette expérience.


Dans un premier temps, il s'agit de prendre conscience de l'expérience vécue càd l'expérience corporelle.


Elle s'éprouve à travers :

  • les perceptions (données par nos 5 sens)

  • les sensations ( perçues et véhiculées par la proprioception).


Mais cette perception du corps peut s'avérer compliquée voire parfois douloureuse.

Viennent s'ajouter à notre propre perception qui n'est pas toujours bienveillante, des critères sociétaux, régis par des idéaux esthétiques, véhiculés par les différents médias et réseaux sociaux.


La prise de conscience pourra avoir lieu au travers d' "exercices" qui permettront d'éprouver la perception corporelle en développant l'attention et l'écoute précise de soi, la sensibilité et l'acceptation d'être "juste" dans l'instant présent.



Pourquoi est-ce important de développer sa conscience corporelle ?


Le corps et l'esprit agissent en "réseau". Quant nous ne "voulons" pas entendre ce que notre esprit a à nous dire, le message est alors relayer par le corps : rigidité, tensions, douleurs, nœuds... bref bien souvent des somatisations.

Jusqu'à parfois nous empêcher totalement d'agir. Il nous impose un arrêt et nous manifeste ainsi que quelque chose ne "va plus".


Il y a trois cas de figures dans cet "arrêt" :

  • Nous ne savons pas "pourquoi". Nous ne relions pas le corps et l'esprit. Il s'agit juste de "mécanique".

  • Nous savons que quelque chose ne va pas mais nous ne savons pas "quoi".

  • Nous savons très bien ce qui ne va pas mais nous ne voulons pas "voir".


S'offrent à nous plusieurs possibilités

  • Consulter un spécialiste qui résoudra peut-être le problème mécanique mais pas la cause. Alors le corps le remanifestera d'une autre manière.

  • Consulter un professionnel du soin psychique pour comprendre ce qui est encore inaccessible à notre conscience et qui cause cette souffrance.

  • Nous "savons" mais nous ne voulons pas "voir". Prendre du temps pour réellement mettre en lumière et "regarder" ce qui dysfonctionne et agir en conséquence.


Développer sa conscience corporelle est essentiel pour éviter des dysfonctionnements souvent bien invalidants, qui nous empêchent d'apprécier une qualité d'"être".



Oui mais comment ?


Nous savons que le rythme effréné de nos vies ne facilite pas les prises de conscience des besoins qui ne nous semblent pas essentiels.


Si le corps et l'esprit œuvrent de concert pour répondre à nos besoins "primaires" indispensables à notre survie : manger, boire..., pour le reste, nous l'aurons compris, c'est bien plus compliqué.

Nous n'accordons que peu d'intérêt à nos besoins "secondaires" : on dort peu, on bouge peu, on respire mal, notre environnement est bruyant (sollicitations visuelles et auditives)... bref la notion de repos n'est que peu entendue.

Pour beaucoup c'est même une perte de temps et pourtant elle est primordiale pour "être en forme".

Et ce n'est pas faute de le lire ou de l'entendre. Bon nombre de spécialistes? s'appuyant sur des recherches avancées, énoncent régulièrement le repos comme étant vital.


Nous savons aujourd'hui que le simple fait d'accorder une attention consciente à son corps, comme notamment se concentrer sur sa respiration, s'octroyer un temps calme sans aucune pollution extérieure, permet de désamorcer bien des maux car elle rétablit l'équilibre corps-esprit et cette mécanique bien huilée active alors des "autorégulations" dont les bénéfices se font sentir rapidement.


Et associer cette attention spécifique sur la respiration et le silence à la méditation améliore considérablement ce recentrage, ce ré-ancrage à notre corps, à soi.


Il n'y a que des bénéfices à prendre conscience de son corps, alors prenons le temps, même quelques minutes par jour suffisent, pour écouter et nous écouter, pour regarder et nous regarder, pour respirer et savourer d'"être" dans l'instant présent et apprécier pleinement notre qualité de vie.


Prendre le temps, respirer, regarder, écouter...

Les différentes approches pour développer la conscience corporelle (pour n'en citer que quelques unes) :


Méthode Feldenkrais, Elsa Gindler, Gerda Alexander, Pilates, Frédérick Matthias Alexander, Yoga, Qigong, Arts Martiaux, Méditation etc....


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout